Bordelaise née en novembre 1974, je pratique la photographie depuis 15 ans. Avant de me mettre à cet art, c’est d’abord avec les pinceaux que j’ai assouvi mon besoin de créer et de m’exprimer, en captant la diversité des environnements sous un angle toujours artistique.

Ouvrir les yeux le plus grand possible, poser un regard, retranscrire et susciter des émotions : c’est en vivant des retraites au plus proche de la nature que mon inspiration se déploie, dans une totale disponibilité créative, à l’écoute des bruits et des silences, si éloignés de l’agitation du quotidien urbain qui est souvent le nôtre.
Lors de mes dernières retraites dans la grange CAMSUZA sur les hauteurs de Osse en Aspe, dans les Pyrénées, la force de la nature m’a férocement touchée, la proximité avec la montagne m’a profondément retournée.
Face à certains paysages qui me sont apparus comme de véritables œuvres d’art, j’ai alors imaginé mes photos d’une manière différente, en mettant de la lumière sur les zones d’ombre et en faisant ressurgir les couleurs ressenties, celles des émotions qui m’ont traversée, celles de ces paysages uniques. Des couleurs « qui font du bien », un peu comme cette sensation si spécifique que l’on perçoit après une randonnée éprouvante physiquement.

Cette série est née de ces expériences et porte le nom de la grange, berceau de cette vision : CAMSUZA,
Et, pour donner à voir de manière durable ces paysages, l’imprimeur a fixé ces clichés sur du papier fine art, un papier 100 % naturel, bouclant la boucle dans la continuité de l’identité de ce travail.

Les nus réalisés entre deux séjours à CAMSUZA, vision poétique du corps de la femme, sont également imprimés sur ce papier naturel, pour une restitution cette fois-ci d’une autre nature qui nous est commune : la nature humaine.